Qui suis-je ?

I'm going on an adventure ! - Bilbo Baggins
 

Ca, c’est moi, quand j’ai voulu m’inscrire au Master MEEF en Septembre 2015 avec une licence d’Information-Communication et Hypermédia en poche. Quésako ? En fait, quand j’étais petite, j’avais très envie d’être maîtresse. Ensuite, ça a un peu dévié vers Prof d’Anglais. Et ensuite, j’ai voulu être monteuse (c’est à dire monter des films, des génériques… (spoiler alert : j’ai monté des génériques de séries britanniques, c’était cool !)). Mais finalement, passer la journée assise devant un écran ne me plaisait pas plus que ça. Alors je suis retournée vers ma première envie (idée qui me trottait dans la tête depuis quelques temps !). Fin de M1 : Concours en poche et grosse crise de joie après cette première année très intense !
M2 : Je me retrouve PES en maternelle (PS/MS), le niveau que je voulais ! Cette année là s’est très bien passée, même si elle était intense aussi entre le master, la titularisation et le mémoire ! Mais voilà, c’était fait. Fiou !
Et puis arrive l’année de T1, l’année où je ne voulais absolument pas être remplaçante, et me voici remplaçante dans une circo que je ne voulais pas ! Mais je me rends compte que ça va, ce n’est pas la pire ! L’année se fait, je fais énormément de tout petits remplacements et je n’aime vraiment pas ça. Non. Moi ce que j’aime, c’est m’investir dans une classe ! Heureusement, je finis par avoir un remplacement d’avril à juillet dans l’école à 200m de chez moi en CE2/CM1, et ça, c’était génial. J’ai pu tester la classe flexible, j’ai pu tester plein de choses, et j’avais de super élèves.
Alors voilà, je me suis dit, ça y est, c’est fait, cette année de remplaçante… Je prie pour maintenant avoir 4 quarts temps pour mon année de T2 – ce que que je préférerais largement – plutôt que d’être de nouveau remplaçante ! ET BAH NON ! Le deuxième mouvement tombe et me voici de nouveau remplaçante mais cette fois ci…. dans la pire circo de mon département bien sûr !! Alors il ne me reste plus qu’à prier tous les dieux de l’éducation nationale pour avoir un remplacement long…

 

To be continued
 

Ca, c’était l’école.
Sinon je suis une petite prof qui adore un peu trop les séries tv, les bandes originales et Broadway !

 

« À propos des Hobbits ».

Les Hobbits vivent de la culture de leurs terres dans les quatre régions de la Comté depuis plusieurs centaines d’années, satisfaits d’ignorer et d’être ignorés du monde des Grandes Gens. La Terre du Milieu étant après tout remplie d’innombrables créatures étranges, les Hobbits semblaient n’avoir que peu d’importance car ils n’étaient jamais considerés comme de valeureux guerriers et ne comptaient pas non plus parmi les plus sages… En fait, il est de notoriété publique que la véritable passion des Hobbits est la boustifaille. C’est une rumeur plutôt injuste car nous avons aussi développé un certain intérêt dans le brassage de la bière et le fumage de l’Herbe à pipe. Mais ce qui nous tient à cœur, c’est la paix, la tranquillité et une terre bien cultivée, car les Hobbits partagent de l’amour pour les choses qui poussent. Oui, sans aucun doute notre façon de vivre est pittoresque, mais aujourd’hui plus que tout autre je prends conscience que ce n’est pas une mauvaise chose de fêter une vie simple…